Dernière cartouche

Publié le par bauds

Dans l’après-midi du 31 août 1870, au prix d’intenses combats, les Marsouins rejettent, à deux reprises, les Bavarois sur la rive gauche de la Meuse. Le lendemain, 1er septembre, dès 4 h 30 du matin, l’ennemi s’engouffre de nouveau dans le village et une lutte acharnée reprend entre les Marsouins et les Bavarois qui ont eux reçu des renforts considérables. Aux alentours de 11 heures, la « Division Bleue », submergée par l’adversaire, doit se replier sur les hauteurs de la Moncelle. Pour protéger le repli, des marsouins se regroupent à la sortie nord du village, dans l’auberge Bourgerie que le commandant Lambert avait commencé à transformer en fortin. Ils y résistent pendant plus de trois heures face à un ennemi très supérieur en nombre. Vers 15 heures, le capitaine Aubert tire « la dernière cartouche » ; les survivants cessent le combat après avoir infligé de lourdes pertes à l’adversaire.

Les Bavarois les épargnent et laissent même leur sabre aux officiers.

source : Musée Maison de la dernière cartouche - Bazeilles - link

http://www.maisondeladernierecartouche.com/index.htm

 

 

 

Tableau représentant le tir de la dernière cartouche qui immortalise la chambre où s'est déroulé l'évènement.

  

 

Tableau - panorama représentant les combats devant l'auberge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article