Chat de porte

Publié le par bauds

chatdeporte.jpg

très apprécié par grand froid.

autre sujet de chat : >>>  Arbre à chats

Publié dans CHATS-animaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

EasyDoor 11/02/2012 22:06


MDR !!!

bauds 13/02/2012 14:43



C'est un chat de porte, mais nous autres humains sommes portiers pour chats.



margareth 05/02/2012 14:51


Amusant ! Mais je crois qu'il me fatiguerait à le regarder faire le grand écart à longueur de journée. Quoi qu'en ce moment il serait bien utile.

bauds 13/02/2012 16:00



Heureusement quant on sort, il peut replier ses pattes.



titi 05/02/2012 13:03


Le sieur Bobillot :Un héros colonial de l'école de la IIIè République : le sergent Bobillot

L'école de la IIIè République cherche à donner à la jeunesse des exemples de patriotisme. La conquête coloniale en fournit. L'attitude de sergent Bobillot lors de la défense de la place
de  Tuyen-Quang au moment de la conquête du Tonkin en 1885 est ainsi utilisée.
Dévouement du sergent Bobillot. - Avec 40 pelles, 27 pioches et 4 haches, tout ce qu'on possédait, le sergent Bobillot, le chef, fit exécuter, à 400 mètres en avant de la place, un
ouvrage de fortification derrière lequel les défenseurs résistèrent longtemps. […]
    Partout, dans l'intérieur de la place, il dirigea la construction de retranchements, afin de mettre la garnison à l'abri du bombardement qui ne cessait pas. Tous les jours
il exposait sa vie.
    Sous terre, il luttait aussi. Les Chinois creusaient des galeries souterraines pour déposer de la poudre jusque sous les murs et les faire sauter. L'oreille attentive au
moindre bruit, aussitôt que les coups sourds de la pioche annonçaient l'approche des travailleurs chinois, le sergent Bobillot n'hésitait pas à se porter à leur rencontre. […] Toujours il
découvrait les travaux des Chinois et conjurait le sort en donnant l'alarme.
[…]
Mort du sergent Bobillot. - Un jour, le sergent Bobillot faisait une ronde sur les remparts où veillaient les sentinelles […] quand arriva une balle qui lui cassa l'épine dorsale. Le
brave sous-officier est transporté à l'ambulance où le commandant Dominé vint le visiter. […] Cet officier […] lui demande s'il préfère être nommé sous-lieutenant plutôt que d'être proposé pour
la croix de la Légion d'honneur. Bien qu'il ne soit pas riche, il aime mieux la croix, faisant passer l'honneur avant le grade ; mais hélas ! […] quelques jours après, il mourut des suites de sa
blessure.
    Jules Bobillot était né en 1860, à Paris ; à vingt ans, il s'était engagé au 4è régiment du génie


Voili voilà ! Bonne journée !

bauds 13/02/2012 16:06



Merci pour ces précisions. Il est clair que le sergent Bobillot mérite bien sa place à côté du puits artésien.



titi 05/02/2012 13:00


Extra le chat anti courant d'air !


Pour la statue Place Verlaine c'est le sergent Bobillot .

bauds 13/02/2012 16:09