Chats

Publié le par bauds

Les chats de Marie (suite)

suite-6-8460r.jpg

Rien n'est plus doux,
Rien ne donne à la peau une sensation plus délicate, 
Plus raffinée,
Plus rare,
Que la robe tiède et vibrante d'un chat.
(Guy de Maupassant)

Publié dans CHATS-animaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bjr KLINX 01/11/2010 09:40



Cette charmante photo, est à .. Peindre! Quelle grâce!



bauds 03/11/2010 16:07



C'est le moment de sortir la palette et les pinceaux !



marie366 29/10/2010 22:06



Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux ;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d'agate.


Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s'enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,


Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête,
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,


Et, des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum,
Nagent autour de son corps brun.


 


Charles Baudelaire



bauds 03/11/2010 15:46



Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires


Amis de la science et de la volupté
Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres;
L'Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,
S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté.


Ils prennent en songeant les nobles attitudes
Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
Qui semblent s'endormir dans un rêve sans fin;


Leurs reins féconds sont plein d'étincelles magiques
Et des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin,
Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques.


Baudelaire, Les fleurs du mal