Deux Sèvres

Publié le par bauds

Voici la fin de la composition écrite par ma mère Eliane Noël en 1943, après son exode dans les Deux-Sèvres à l'âge de seize ans en 1940 :

       Aspects de la vie quotidienne

Dès le matin, je mène aux champs dans la vallée

Les vaches brunes aux grands yeux doux.

Leurs petits veaux jeunes et fous,

Et les moutons qui vont au pas ;

Enfin, les chèvres qui déjà

Livrent bataille aux vieux béliers

 

Tout ce monde parmi les bois,

Par des sentiers dans les fougères

Dégringole, dans le coteau

Et quand je ferme les barrières

Les bonnes bêtes

Baissant la tête

Semblent se dire à demi voix

« L'herbe est bonne et le ciel est beau »

 

Au soir, je reviendrai, les prendre à la barrière

Quand la brume bleuâtre montera du Liguier

Et que, dans le lointain, scintilleront

Les vitres de quelque humble maison

 

Et quand le rossignol chantera sa romance

Chanteur mélancolique sautant de branche en branche

Lorsque sur la bruyère rose et desséchée

Régnera la paix des crépuscules d'été

Je songerai en rentrant au foyer

Qu'il n'est pas de pays qu'on ne puisse mieux aimer.

 

cliquer pour lire le récit de son exode dans les Deux-Sèvres : >>>  Exode

cliquer pour revenir à la première partie de la composition : >>>  Deux Sèvres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

KLINX 28/10/2012 18:40


Je trouve passionnant ce récit , je regrette de n'avoir pas enregistré ceux de mes grands parents, mais mon magnéto à l'époque les bloquait. J'avais déjà commençé d'écrire sur leurs
origines,  je notais en désordre!! Je me souviens avo,ir fait faire un essai à mon grand père le seul à vouloir dépasser son trac, mais il n'a pas persévéré à l'écoute de sa voix. C'est de
ma gd mère maternelle, que je tiens le plus de souvenirs. Elle aimait raconter .la zone libre passait très près de l'endroit où je suis née.. et où vivait sa famille!En ce moment,
depuis peu, je redoute le pire pour mes parents (92 et 89 ans et demi!), ils VONT emporter une vision beaucoup plus nuancée, de l' héroÏsmes du quotidien dans cette époque...

bauds 30/10/2012 19:33



Ma mère m'a laissé une quantité impressionnante d'écrits de toutes sortes que je suis loin d'avoir entièrement inventoriés. Et je l'ai enregistrée aussi avec mon
téléphone portable, c'était moins visible que le magnéto. Je regrette de ne l'avoir pas fait plus souvent.



eli 25/10/2012 16:13


C'est pas mal du tout pour son âge. Bonne soirée !

bauds 28/10/2012 10:59



J'aurais aimé en faire autant, mais je n'ai pas hérité de son talent.