- Témoignage d'un prisonnier de guerre en 1870

Publié le par bauds


Mes ancêtres ont conservé une lettre manuscrite (extrait ci-joint) de mon bisaïeul à ses parents racontant sur huit pages ce qu'il a vécu entre sa capture le 01 septembre 1870 à Sedan et mars 1871 où il était en détention à Magdebourg.

 

Après l'avoir dactylographiée, je me propose de publier cette lettre par petits morceaux au fil des articles de ce blog, pour ceux que cela intéresse, et aussi pour rendre hommage à mon ancêtre qui avait pris la peine de l'écrire et aux quelques 70000 hommes qui ont subi le même sort.

 

PS: les illustrations montrant des militaires en tenue sont du musée de l'armée de Paris et proviennent pour la plupart du site internet intitulé Images de la guerre de 1870:


link

Le contexte de l'époque est parfaitement résumé par l'historien Eric Dodémont, dans l'extrait reproduit ci-après de son site internet
:
link

 

"La guerre franco-allemande de 1870-71 est peu connue, pour ne pas dire inconnue. C'est une guerre dont on ne parle plus et cela depuis longtemps. Celle-ci a été supplantée par les deux guerres mondiales plus récentes et beaucoup plus meurtrières, la première ayant elle-même été partiellement effacée par la seconde. De plus cette guerre s'est soldée par une cuisante défaite de la France. Défaite que la France a essayé d'effacer, d'oublier.
La guerre que l'on appelle communément "guerre franco-prussienne" ou "guerre franco-allemande" est un conflit qui opposa la France et les états d'Allemagne sous la domination de la Prusse. Ce fut une guerre courte (à peine six mois) qui se déroula de la mi-juillet 1870 jusqu'à la fin janvier 1871. Le théâtre des opérations se situa uniquement en France. Aucune bataille (exceptée la première) ne se déroula sur le territoire allemand. Cette guerre peut être divisée en deux périodes : la Guerre Impériale et la Guerre Républicaine (ou de la Défense Nationale)."


"La période impériale d'une durée d'un mois et demi environ vit l'invasion et la perte de l'Alsace, l'invasion de la Lorraine, d'importantes batailles autour de la ville de Metz et le siège de la ville de Metz. Cette période pris fin avec la désastreuse bataille de Sedan qui amena la chute de l'empire et la proclamation de la république.
Ensuite la période républicaine d'une durée de cinq mois environ où de grandes armées furent improvisées. L'armée de Paris eu à subir le siège de la ville ainsi que son bombardement. Les armées de province essayèrent de dégager la capitale et de couper les lignes d'approvisionnement de l'armée allemande. La guerre prit fin avec la capitulation de Paris. (Eric Dodémont)"

A suivre au prochain article... http://bauds.over-blog.com/article-32676570.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Baud-Plait Maude 10/01/2013 19:09


Merci pour ce récit , de mon aieul Baud Joseph né le 8 juillet 1848 à Reignier je ne connais qu'une chose : il a été fait prisonier vers Erfurt et a reçu des coups de crosses lors d'une rebellion
pour réclamer de la nourriture d'où fracture des 6ème et 7ème côtes droit .cela rejoint un peu ce que vous racontez Puis -je savoir d'où venait votre aïeul ? j'ai vu que la liste des Bauds
blessés est fort longue A bientôt j'espère pour des infos

bauds 20/01/2013 12:18



Je suis content de pouvoir échanger des informations concernant nos aïeux. Le mien s'appelait Baudot (Bauds est mon pseudo). Il était de Saint-Amand -sur-Fion dans
la Marne. Si vous voulez nous pouvons poursuivre nos échanges par nos messageries. Cordialement. A bientôt.



sicot 31/01/2011 15:42



Bonjour, je possède également un document d'un aïeul qui a participé à cette guerre. Il relate son parcours de l'Alsace à Sedan où il a été fait prisonnier. Il explique les difficultés
de son transfert vers son lieu de détention en Allemagne.



bauds 01/02/2011 10:20



Bonjour. Intéressant. Ce document ou un résumé peut-il être mis en ligne? Les témoignages de cette époque sont rares sur le net.



flom 17/09/2010 17:13



Bonjour,


Juste un petit commentaire pour vous dire le plaisir que j'ai eu à lire le temoignage de votre ancetre


Mon aa grand père a lui aussi fait cette campagne, il n'etait qu'un simple soldat, il a tenu une sorte de petit journal


Mais il n'a rien ecrit sur son sejour dans le camp lamsdorf, et héla il y a peu de témoignage !!


merci de nous avoir fait partager cette lettre


a bientôt


flom



bauds 20/09/2010 17:51



Le plaisir  est pour moi, de vous avoir eue comme lectrice. Le petit journal de votre arrière grand père est précieux, de tels
documents sont rares.



jacquesjer 14/06/2009 22:52

bonjourBauds bon courage pourctte reconstruction qui s'annonce élégante