- Neuf-Brisach - 1870 - Souvenirs de captivité. - 3 - Extraits décrivant la captivité des prisonniers de la défaite de Neuf-Brisach

Publié le par bauds

(voir l'article - Témoignage d'un prisonnier de guerre en 1870 (suite 8) - Témoignage d'un prisonnier de guerre en 1870 (suite 8)

retour à l'article précédent : http://bauds.over-blog.com/categorie-10966232.html

 

Neuf-Brisach, Kenzingen, et Emmendingen.

 


 

Vue aérienne sur Dresde, Briesnitz, et Ubigau





Chapitre sixième: reddition de la place - captivité - extrait n° 7/

"Ordre de la place.
Il est permy aux offiziers français de se loger en ville à leur fraise. Mais il leur faudra donner leur parole d'honneur par écrite de ne pas dépasser les limites de la ville.
Les offiziers à partir du grade de capitaine toucheront une indemnité de 25 thalers (93 fr, 75 c.), les offiziers d'un rang inférieur douze thalers (45 fr.). Messieurs les offiziers devront porter la tenue bourgeoise.
Ils devront autant que possible éviter de troubler l'ordre et la tranquillité publique.
Tout offizier qui enfreindrait cet ordre serait immédiatement logé au château de Pleissenbourg. Toutes les correspondances devront passer ouvertes par le bureau de la place.
En conséquence de l'ordre du ministère de la guerre du 8 novembre, n'est-il pas permis aux messieurs les offiziers prisonniers de porter leurs épées pendant la durée de l'emprisonnement de guerre; la même pas à ceux à qu'ils était remis de l'obtenir en conséquence de l'article quatre de la capitulation de Metz.
MM les offiziers français prisonniers à Leipzig devront faire connaître leur demeure et s'ils changent de domicile, en faire parvenir en deux jours au bureau de la place.
Leipzig, novembre 1870."

 

- Leipzig - La gare de Leipzig





A suivre.... http://bauds.over-blog.com/article-33200150.html


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article